Windtunnel Handifly 2021 #WH2021

L’équipe d’Airspace Indoor Skydiving est fière de vous annoncer qu’elle développera le projet WINDTUNNEL HANDIFLY 2021 #WH2021 en Belgique. Il s’agit d’un projet, sans but lucratif, destiné à faire découvrir le vol en soufflerie, gratuitement, aux personnes présentant un handicap. Il a été initié par la Fédération Française de parachutisme en collaboration avec Erasmus+.

Marieke Vervoort - Athlète paralympique - Sportive belge de l’année 2012 & 2015

Le vol en soufflerie accessible à tous !

Projet porté par la Fédération Française de Parachutisme (FFP), #WindtunnelHandifly2021 ouvre les portes de la chute libre aux personnes porteuses de handicap.

En particulier, aux personnes n’ayant jamais imaginé pouvoir s’essayer à l’expérience du vol en soufflerie et avec qui nos instructeurs seront heureux de partager leur passion et leur savoir-faire.

Airspace fait partie des 9 premiers partenaires européens parmis lesquels :

  • La République Tchèque - 1 souflerie
  • Les Pays-Bas - 1 souflerie
  • L'Italie - 1 souflerie
  • L'Espagne - 2 soufleries
  • La France - 4 soufleries

Infos et formulaire de candidature


Demande envoyée avec succès.
Nous vous recontacterons dans les meilleurs délais.

Retour

Informations personnelles

Handicap(s)

Merci d'indiquer quelles sont vos déficiences parmi celles compatibles avec la pratique en soufflerie


Commentaire

Champs obligatoires

Liste des catégories de handicaps acceptées dans le projet #WH2021

Sous la responsabilité de chaque établissement de soufflerie, les personnes en situation de handicap affectées, de manière permanente, par une incapacité définie dans le International Standard for Eligible Impairments du Comité International Paralympique (CIP) seront acceptées pour bénéficier des vols gratuits du projet. Les déficiences admissibles sont :


La perte de force musculaire

Les personnes ayant une déficience musculaire ont un problème de santé qui réduit ou élimine leur capacité de contracter volontairement leurs muscles afin de se déplacer ou de générer de la force.
Exemples : lésion médullaire (complète ou incomplète, tétraplégie ou paraplégie ou paraparésie), dystrophie musculaire, syndrome post-polio et spina bifida.

La perte de mobilité articulaire passive

Les personnes ayant une déficience passive ont une restriction ou une absence de mouvement passif dans une ou plusieurs articulations.
Exemples : arthrogryposes et contractures résultant d’une immobilisation articulaire chronique ou d’un traumatisme touchant une articulation.

L’atteinte d’un membre

Les personnes ayant une déficience des membres présentent une absence totale ou partielle d’os ou d’articulations en raison d’un traumatisme (par exemple, une amputation traumatique), d’une maladie (par exemple, une amputation causée par un cancer des os) ou d’une déficience congénitale des membres (par exemple, une dysmélie).

La différence de longueur de jambe

Les personnes ayant une différence de longueur de jambe ont une différence minimale de 7 centimètres dans la longueur de leurs jambes en raison d’une perturbation de la croissance des membres, ou en raison d’un traumatisme.

La petite taille

Les personnes de petite taille ont une longueur réduite dans les os des membres supérieurs, des membres inférieurs et/ou du tronc.
Exemples : achondroplasie, dysfonctionnement de l’hormone de croissance et ostéogenèse imparfaite.

L’hypertonie

Les personnes atteintes d’hypertonie ont une augmentation de la tension musculaire et une capacité réduite d’un muscle à s’étirer causée par des dommages au système nerveux central.
Exemples : paralysie cérébrale, traumatisme cérébral et accident vasculaire cérébral.

L’ataxie

Les personnes atteintes d’ataxie ont des mouvements non coordonnés causés par des dommages au système nerveux central.
Exemples : paralysie cérébrale, traumatisme cérébral, accident vasculaire cérébral et sclérose en plaques.

L’athétose

Les personnes atteintes d’athétose ont des mouvements involontaires lents et continus.
Exemples : paralysie cérébrale, traumatisme cérébral et accident vasculaire cérébral.

La déficience visuelle

Les personnes ayant une déficience visuelle ont une vision réduite ou nulle causée par des dommages à la structure oculaire, aux nerfs optiques ou aux voies optiques, ou au cortex visuel du cerveau.
Exemples : rétinite pigmentaire et rétinopathie diabétique.

Le handicap intellectuel

Les personnes ayant une déficience intellectuelle ont une restriction dans le fonctionnement intellectuel et le comportement adaptatif qui affectent les compétences d’adaptation conceptuelles, sociales et pratiques nécessaires à la vie quotidienne. Cette déficience doit être présente avant l’âge de 18 ans.

Pour le projet #WH2021, une déficience auditive grave peut également être acceptée.

Information sur les restrictions médicales pour les vols en souflerie avec des personnes en situation de handicap

Il est de la responsabilité de chaque établissement de soufflerie de décider quelle personne en situation de handicap peut être acceptée pour un vol dans son établissement.

Un moniteur de soufflerie en charge des vols aura toujours la possibilité de refuser un vol s’il estime qu’une personne est inapte à voler en sécurité.

Les informations ci-après constituent des recommandations qui peuvent être utilisées pour analyser et définir la capacité d’une personne en situation de handicap à voler en soufflerie.

Les conditions compatibles avec l’activité de vol en soufflerie sont :

  • Les déficiences cérébrales (p. ex., paralysie cérébrale, hémiplégie, accident vasculaire cérébral, traumatisme crânien)
  • Les déficiences médullaires (p. ex., spina bifida, paraplégie, tétraplégie)
  • Les déficiences neuromusculaires (maladies dégénératives comme la dystrophie musculaire ou la sclérose en plaques)
  • Les déficiences ostéoarticulaires (déformations osseuses, articulaires et congénitales)
  • L’étiologie non classifiable
  • La dyspraxie
  • Les troubles connexes (p. ex., mauvaise mémoire, vision, ouïe, langage, contrôle du sphincter, contrôle de la température, douleur).

Les conditions qui semblent incompatibles avec l’activité de vol en soufflerie sont les suivantes :

  • La présence d’un shunt cérébral, syndrome des os fragiles (Lobstein), tétraplégie supérieure, problèmes cardiaques graves, symptômes comportementaux, anémie falciforme ou arthrodèse récente.

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.